Amanda Eurich

Professeure d'Histoire, Université de Western Washington, Etats-Unis/France

Amanda Eurich est professeure d’histoire à l’université de Western Washington aux Etats Unis. Elle a publié de nombreux articles autour de la violence religieuse, la politique de coexistence confessionnelle et les guerres de religion au XVI et XVII siècles. Elle est l’auteur de "The Economics of Power: The House of Foix-Navarre-Albret during the Wars of Religion" (1994). Son article, "Le corps violé: viol et séduction dans la Génève de Calvin", dans lequel elle examine les liens entre la violence sexuelle et la politisation de la mémoire, vient d’apparaître dans "L'Anthropologie historique du protestantisme moderne" (Presses universitaires de Rennes, 2017).

Une vie en lettres : Jean de Coras et les guerres de religion

"Une vie en lettres : Jean de Coras et les guerres de religion" explore la correspondance privée de l’illustre juriste français Jean de Coras. Le public moderne le connaît comme le juge de l’affaire Martin Guerre, le plus célèbre voleur d’identité du XVI siècle. Tout comme l’imposteur qu’il a rendu célèbre dans L’Arrest mémorable, Coras aussi joua son propre jeu d’identité. Ses lettres à sa femme, ses amis, et ses alliés témoignent de sa vie sécrète en tant qu’agent et polémiste calviniste. Dans ce projet, les échanges épistolaires de Coras permettent d’examiner la radicalisation des identités religieuses, les difficultés de pacifier l’Europe de la première modernité et la dévastation collective de la violence confessionnelle.