James Cahill

Professeur d'Études cinématographiques, Université de Toronto, Canada

James Leo Cahill est maître de conférences spécialiste en études cinématographiques et littérature française à l’Université de Toronto et directeur de la revue Discourse. Il est auteur de La vocation copernicienne du cinéma : Jean Painlevé, Geneviève Hamon et surréalisme zoologique (Presses Universitaires de Minnesota, à venir 2018) et il a publié des articles et chapitres sur le cinéma français, animaux et médias, théorie et historiographie du cinéma. Au printemps 2018 il sera professeur invité à l’Institut Franke pour les sciences humaines à l’Université de Chicago.

En savoir plus : www.cinema.utoronto.ca

Un Globe hexagonal : littérature, cinéma et l’exploration "mondiale" en France, 1943-1963

Ce projet examine les revirements esthétiques de la littérature et du cinéma entre 1943 et 1963 et de notre conception du monde, du globe et de la position géopolitique de la métropole, tout en s'intéressant aux crises morales et politiques de la collaboration, de la colonisation et de la globalisation. À Cassis, James Leo Cahill a notamment travaillé sur les films Naufragé volontaire (1953) d'Alain Bombard et Le Monde du Silence (1956) de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle et le rôle des techniques cinématographiques dans l’exploration sensorielle et perceptive du monde environnant.