Abigail Celis et Cosmo Whyte

Chercheuse (littérature francophone contemporaine, art sub-saharien) et commissaire, États-Unis et artiste, Jamaïque/États-Unis

  • Abigail E. Celis +

    Chercheuse (littérature francophone contemporaine, art sub-saharien) et commissaire, États-Unis

    Abigail E. Celis est une chercheuse et commissaire d’exposition dont le travail explore les zones d'intersections entre les pratiques littéraires, critiques et visuelles. Ses domaines d’expertise sont la littérature francophone contemporaine, l’art sub-saharien, l’étude des migrations et les moyens créatifs d’expression de la diaspora noire. Abigail a, entre autres, été nommée boursière de la Ford Foundation (2017) et de Lurcy (2016). Ses écrits ont été publiés dans African Arts, French Forum, African Studies Review, ARC Magazine et Afrikadaa. En janvier 2019, elle prendra ses fonctions en tant que professeure adjointe de français et d’étude des cultures francophones et africaines à la Pennsylvania State University.

  • Cosmo Whyte +

    Artiste, Jamaïque/États-Unis

    Cosmo Whyte est un artiste né en Jamaïque et est l’actuel directeur du département des beaux-arts du Morehouse College. Artiste transdisciplinaire, Cosmo Whyte a recours au dessin, à la performance et à la sculpture pour créer des œuvres conceptuelles qui explorent les notions d’identité et les mutations enclenchées par les dynamiques de migration, mouvement infini dont le point d’arrivée restera inconnu. Il situe son travail dans l’espace liminal entre le choc de la culture et l’acclimatation finale qu’elle entraîne. Il a exposé dans des musées, biennales et galeries à travers le monde. Parmi les prix qu’il a reçus, on compte le Forward Art emerging artist of the year (2010), Artadia (2016) et Hudgens Finalist (2017).

    En savoir plus : www.cosmowhyte.com 

Le catalogue de traductions spéculatives

The Catalogue of Speculative Translations met en pratique les propriétés créatives de la traduction pour traiter de l’histoire coloniale d’objets d’art africains exposés dans des musées français. Ce projet a débuté en 2016 avec la création de compositions visuelles basées sur des textes issus de trois musées français. Celles-ci imaginent un présent alternatif des objets exposés. Pendant leur résidence à Camargo, Abigail et Cosmo mèneront une recherche sur le Musée des arts africains, océaniens et amérindiens dans le but de créer de nouvelles compositions visuelles et une installation sonore, soit la prochaine étape du Catalogue.