Sarah Zimmermann

Chercheuse (histoire), États-Unis

Sarah Zimmerman est professeure associée d’histoire à l’université de Western Washington. Les thématiques de sa recherche portent sur les expériences de femmes et les pratiques du genre dans les institutions économiques, sociales et militaires en Afrique de l’Ouest et de l’empire colonial français. Son premier manuscrit retrace le processus de militarisation de la notion de conjugalité ainsi que le déploiement de soldats d’Afrique de l’Ouest (tirailleurs sénégalais) dans l’empire français. Ses travaux ont été publiés dans International Journal of African Historical Studies et Les Temps Modernes.

La construction de l’histoire et de la mémoire par les femmes : esclaves, citoyennes et gardiennes du patrimoine mondial de l’île de Gorée, 1677-2017

Ce projet questionne la dimension genrée de la fabrication de l’histoire et la commémoration de l’esclavage sur l’île de Gorée – un site au Sénégal classé patrimoine mondial par l’UNESCO. La première partie de cet ouvrage aborde les questions d’intersection entre le genre, la race, et le statut d’esclave et de femme/homme libre sur l’île de Gorée pendant la période Atlantique. Dans un deuxième temps, l’auteure examine la progressive détérioration du statut des femmes goréennes avec l’abolition de l’esclavage et la montée du capitalisme colonial entre 1848 et 1960. Enfin, la troisième et dernière partie pose la question de l’implication des femmes goréennes dans la commémoration d’histoires passées en Gorée, à travers la Maison des esclaves et le Musée de la Femme d’Henriette Bathily.