Jill Jarvis

Chercheuse (culture et histoire françaises), États-Unis

Jill Jarvis est professeure assistante dans le département des études françaises à l’université de Yale. Elle s’intéresse aux politiques de l’esthétique à travers l’Afrique du Nord. Son premier livre, Untranslatable Justice : The Politics of Fiction in the Postcolony (Algeria 1962-2001), confronte des interprétations de fictions, films et photographies avec des analyses de textes juridiques, théoriques et activistes qui mettent en lumière aussi bien la violence étatique et les enjeux des études littéraires. Dans ses recherches ainsi qu’académiquement, Jill Jarvis remet en question les postulats des sphères académiques et des doctrines méthodologiques. Son travail se concentre sur l’esthétique et la littérature, présentant cette dernière  comme constituante, et non pas simplement réfléchissante, d’une action politique.

En savoir plus : www.french.yale.edu

Signs in the Desert: An Aesthetic Cartography of the Sahara (Signes dans le désert: une cartographie esthétique du Sahara)

Bien que le Sahara corresponde à un tiers du continent Africain et traverse les frontières d’une douzaine d’états-nations, ce désert reste un angle mort dans les disciplines académiques touchant aux cartographies de l’ère coloniale, qui a donné naissance à ces frontières et aux paradigmes qui cherchent à les réinventer. Le Sahara est tout sauf vide, et pourtant il a toujours été représenté comme une zone géographiquement, politiquement et symboliquement morte. Il est temps de changer la donne. Signs in the Desert s’intéresse à comment les écrivains et cinéastes contemporains originaires du Sahara contribuent à transformer les dynamiques réductrices des cadres de représentation du Sahara.