Felwine Sarr

Écrivain et chercheur, Sénégal

Felwine Sarr est un universitaire et écrivain sénégalais. Agrégé des universités, il est Professeur Titulaire à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Ses travaux académiques portent sur les politiques économiques, l’épistémologie et l’histoire des idées religieuses. Il a publié à ce jour, Dahij (Gallimard 2009), 105 Rue Carnot (Mémoire d’Encrier 2011), Méditations Africaines (Mémoire d’Encrier 2012), Afrotopia (Philippe Rey 2016), Ishindenshin (Mémoire d’Encrier 2017) et Habiter le Monde (Mémoire d’Encrier 2017). Il est le cofondateur de la maison d'édition Jimsaan.

Kansala (roman)

À Camargo Felwine Sarr est en train de travailler sur un projet de roman historique intitulé Kansala. Kansala est la capitale du Gabou, un empire négro- africain animiste qui a existé dans la région guinéo-sénégambienne du 13ème au 19ème siècle. Le Gabou fut fondé par Tiramagan Traoré, un général de Sunjata Keita. Vers le 19ème siècle, les monarchies peules entreprennent d’islamiser la région par le Jihaad. Le Gabou refuse de se convertir à la nouvelle religion et s’annonce une bataille décisive à Kansala, la capitale du Gabou. Janke Wali, l’empereur du Gabou décide de tenir le siège de Kansala et de résister même si ses devins lui prédisent une défaite certaine et la fin de son empire. Il exile sa sœur Sira et son frère, Maïssa dans le Niomi, dans la partie nord-ouest de l’empire pour y replanter la souche des niaanco (noblesse royale du Gabou) afin que la lignée ne disparaisse pas. Le Gabou a connu son apogée grâce au commerce Atlantique de l’or, de l’ivoire et des esclaves qu’il entretient avec les Portugais, les Français et les Anglais. Les peuls du Futa Jallon voient aussi dans la chute du Gabou la possibilité d’avoir accès à la mer et de profiter de ce commerce. C’est l’histoire de la fin d’un monde que Sarr souhaite raconter, et particulièrement comment les Kaabunke qui savaient que leur monde allait finir, y firent face. Mais aussi, celle d’une vie qui renait ailleurs par l’exil de Sira et Maïssa vers le Niomi.

Felwine Sarr est en résidence à Camargo du 1er octobre au 22 décembre 2018.