Thomas Bellinck

Artiste, Belgique

L'artiste et chercheur belge Thomas Bellinck effectue son doctorat à l’Université de Gand. Il est basé à Bruxelles et sa propre structure artistique, ROBIN, est subventionnée par la Communauté Flamande de Belgique. Son travail est soutenu et a été présenté par plusieurs grandes structures culturelles européennes : le Kunsten Festival des Arts de Bruxelles, les Festwochen de Vienne, le Holland Festival d'Amsterdam, le Kampnagel d’Hambourg. La réflexion européenne est au coeur de son travail depuis plusieurs années, en travaillant dans plusieurs disciplines (théâtre, performances, arts visuels, cinéma), et avec des participants professionnels et amateurs (acteurs, mais aussi des réfugiés et des citoyens). Cet artiste est en permanence à la recherche de territoires européens et non-européens, terrains de recherche pour ses questionnements artistiques et intellectuels : Bruxelles en tant que capitale de l’Europe, l’Europe de l’Est où il a en partie grandi, l'Espagne, la Grèce et l’île de Lampedusa, dans sa recherche des frontières de l'Europe et son travail avec les nouveaux arrivants.

En savoir plus : www.thomasbellinck.com

Simple as ABC #3: The Wild Hunt

L’ancien philosophe grec Aristote écrivait que la chasse d’êtres humains était un art. Il fallait l’exercer à l’encontre de ceux que la nature avait destinés à être gouvernés. Dans quelle mesure son texte at-t-il influencé la pensée et justifié la violence au fil des siècles ? Et quelles sont ses implications 2400 ans plus tard ? À quel point les catégories des « chasseurs », des « observateurs » et des « chassés » sont-elles clairement définies ou réversibles ? Associant le théâtre d’objets et les installations sonores, Simple as ABC #3: The Wild Hunt s’efforcera de composer un portrait à voix multiples de la chasse à l’homme telle qu’elle existe aujourd’hui.  

The Wild Hunt est la troisième partie de la série croissante qui passe au crible la machine migratoire occidentale. Qu’est-ce qui a précédé ? Un essai théâtral sur les technologies de détection les plus récentes (Man vs. Machine) et une comédie musicale documentaire sur la numérisation de la gestion migratoire (Keep Calm and Validate).

Cliquer ici pour en savoir plus.

Thomas Bellinck est en résidence à Camargo du 28 janvier au 8 février 2019, en partenariat avec le Festival de Marseille.