Programmes en partenariat

Parallèlement au Programme principal, la Fondation accueille des résidents dans le cadre de plusieurs partenariats avec des organisations en France et aux États-Unis.

  • En France : LabexMed (appel annuel), Goethe Institut (appel annuel), Mucem (sur invitation), Festival de Marseille (sur invitation), FIDLab (prix), Festival d'Aix-en-Provence (sur invitation), GMEM Centre National de Création Musicale Marseille (sur invitation), Fondation Royaumont (sur invitation), etc.
  • Aux États-Unis : Jerome Foundation (appel annuel et sur invitation), Art Matters (appel annuel), 3Arts, Movement Research (appel annuel), etc.

Programme LabexMed / Fondation Camargo

LabexMed, programme de recherche coordonné par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence (France), a pour ambition de progresser sur la voie d’approches interdisciplinaires et intégrées sur la Méditerranée, en s’appuyant sur la force des disciplines de ses unités partenaires (archéologie, histoire, anthropologie, sociologie, géographie, sciences politiques, économie, droit, philosophie, épistémologie) et en favorisant le dialogue des sciences de l’homme et de la société avec les sciences de la terre, du vivant et de l’environnement, à toutes les échelles de temps et d’espace.

Avec le programme de résidence LabexMed à Camargo, la Fondation Camargo et le programme LabexMed ont pour objectif de stimuler les relations et les échanges culturels entre les chercheurs et artistes du bassin méditerranéen pour le développement de projets à l’interface entre les sciences humaines et sociales et tous les domaines des arts en vue d’une production commune. En conséquence, dans la présentation de leurs propositions, les candidats doivent avoir le souci de montrer, à partir de leurs recherches ou de leur parcours, l’intérêt qu’ils portent aux croisements interdisciplinaires et aux échanges entre les sciences humaines et sociales et les arts. 

Dans le cadre de l’appel LabexMed, l’accueil en résidence à la Fondation Camargo est ouvert aux équipes de projet composées de 2 à 5 personnes incluant artiste(s) et chercheur(s). L’équipe du projet devra comprendre au moins un chercheur appartenant à une des unités de recherche partenaires du programme LabexMed. La priorité sera donnée aux équipes incluant une personne en provenance d’un pays méditerranéen.

L'appel LabexMed à Camargo est ouvert jusqu'au 25 avril 2018.

Pour plus d'informations et pour postuler, cliquer ici.


Programme Goethe Institut / Fondation Camargo

Depuis 2014, le Goethe-Institut et la Fondation Camargo ont décidé de travailler ensemble pour soutenir chaque année un projet international entre artistes et chercheurs et les accueillir sur le territoire d’Aix-Marseille-Provence.

En 2014, suite à l’appel sur la question de l’art et de l’espace public, le projet sélectionné pour une résidence en 2015, Gated communities porté par Anke Doberauer, peintre, et Elisabeth Dorier, chercheuse, questionnait la multiplication des enclaves résidentielles à Marseille et leurs impacts sur l’urbanité de la cité phocéenne.

En 2015, l’appel portait sur la relation à l’environnement, au paysage, et les questionnements sur l’interface entre la ville et la nature. Le projet proposé pour une résidence en 2016 par Boris Sieverts et Erik Goengrich a été sélectionné. Ils ont travaillé sur Cassis et les territoires en lisière du Parc national des Calanques, en explorant les potentiels de ces endroits ainsi que leurs dimensions sociales et culturelles.

L’appel lancé en 2016 proposait aux candidats de travailler sur les migrations et mobilités. En effet, la modernisation des transports, les évolutions technologiques et les politiques internationales ont intensifié la circulation des marchandises, de  l’information, des personnes. Lors de leur résidence en avril 2017, Mohamedali Ltaief et Darja Stocker ont alors travaillé sur la mobilité des paroles et des images et sur le concept de "géographie mouvante".

En 2017, l’appel Penser l’Europe depuis la mer invitait des artistes et chercheurs à réfléchir sur l’Europe d’une perspective hors cadre, à travers des imaginations topologiques liquides se déroulant contre l’expansion des frontières, de la création des zones hors-sol (hotspot), l’implantation de politiques d’austérité et la pétrification des nationalismes.