Ariane Epars

Artiste plasticienne, Suisse

Ariane Epars est née en 1959, vit et travaille à Cully, en Suisse. Intéressée par le rapport entre art et architecture, Ariane Epars a réalisé de nombreuses interventions dans le contexte du bâti.
Ces travaux sont conçus à partir d'un lieu spécifique, interrogeant son identité, son esprit et son histoire, auxquels elle apporte un contrepoint clarifiant. Dans un geste réparateur qui ose parfois la démolition, elle ôte plutôt qu'elle n'ajoute, dégage des lignes, libère des espaces et synthétise leur sens.
Ariane Epars a également réalisé plusieurs oeuvres importantes utilisant le langage – liste, énumération, inventaire, description. Ici, ses outils sont les mots.

 

 

Titre : 1695 g
Technique: Graphite sur calque et poudre de graphite sur dispersion
Dimensions: 672 cm x 208 et 208 x 208 cm
Lieu: espacelvx, Ateliers 49, Corseaux, Suisse
Année: 2020
Photographe: Yves André

J'envisage d’expérimenter écriture et prise d’empreintes.

Depuis quelques mois, j’ai réalisé nombre de
frottages.
Cette technique élémentaire révèle ce que l’oeil ne perçoit pas ou mal, une richesse discrète, inépuisable, tapie dans les matières.
Les frottages incarnent un épiderme sensible situé entre corps et surface choisie, littéral et abstrait à la fois.
Les frottages sont la trace d’une présence assidue, ici et maintenant.

L’écriture, telle que je la pratique, relève du même élan, du même désir.
Dire, décrire, mettre en mots ce qui est là, visible et invisible.
Etre. Là. Présente.
Intervenir. Dans le sens de survenir pendant, se trouver entre, (interrompre), se mêler à.

Pour « faire », j’ai besoin d’un lieu. De circonstances. D'un espace et d'un temps donnés.

Ariane Epars

 

  • Ariane Epars présentera son travail à la Fondation Camargo le mardi 7 juillet à 20h.

    Ce sera une lecture/conférence d’artiste plasticienne. Avec des mots. Avec des images créées, suscitées par les mots.
    Avec des retours sur des oeuvres plastiques dans lesquelles la notion de temps et d’écriture sont mêlés. Peut-être.
    Avec des notes sur les expériences de prise d’empreinte par frottage, les frottages matérialisant une sorte d'épiderme sensible
    situé entre corps et surface choisie, littéral et abstrait à la fois.


    Ariane Epars

    Résidence et événement organisés en partenariat avec le Cipm.

    Le port du masque et la réservation sont obligatoires: reservation@cipmarseille.fr.

 

 

Photos prises durant l'événement © Fondation Camargo