Raphaële Dupire

Artiste sonore, France

Raphaële Dupire est une artiste pluridisciplinaire française née à Paris en 1986 et vivant actuellement à Marseille. Elle élabore son travail de la rencontre des arts sonores et de mouvements. Elle est compositrice, improvisatrice et performeuse.

Son travail sonore s'exprime sous de multiples formes allant du son fixé, pièces de concerts, sons à l’image, en passant par l'improvisation, performances et protocoles, à l’interprétation spatialisée et à l’installation. Elle travaille comme bruiteuse et preneuse de son pour le cinéma et la radio et comme compositrice pour les arts vivants.

En parallèle, elle intervient au sein de diverses structures comme pédagogue (GMEM, Cité de la Musique, etc). Raphaële Dupire fabrique et expérimente des processus de création sonore collective et des partitions performatives pluridisciplinaires.

Raphaële Dupire, ©Camille Thilloy

"Sur l'Horizon" : programme de résidence de compositeurs

Son projet de résidence à la Fondation Camargo a pour moteur l’écoute du lieu, le son du milieu. Dans un premier temps, devenir support à l’expression sonore de ce paysage. Offrir ses oreilles à la découverte des espaces qui le façonnent et des espèces qui y cohabitent, des rythmes qui l’animent, faire partie. Puis de ce temps aux aguets, laisser advenir des chemins, des sentes caractérisées par leur dimension sonore. Marcher, arpenter, explorer, guidée par le son. L’intuition est de voir se dessiner une partition pédestre, une sente de randonnée, jalonnée par des points où l'on pourrait entendre et écouter des choses particulières.

La relation au public serait alors conçue comme un temps d’exploration sensible de cet espace sonore, une randonnée aveuglée à la recherche de points d'écoute à éprouver. Suivie de discussions et de prises de notes, les relevés et les tracés deviendraient les esquisses de la partition (tracé, relevé, légende, toponomie). A terme, la partition révèlerait une sente audible dans le paysage (si visuellement époustouflant) et proposerait une carte-guide qui en passant de la vue à l'ouïe, permettrait d’éprouver toutes les dimensions sensibles du paysage. Randonnée sonore, elle serait potentiellement mise à disposition du public de la Fondation, de la calanque ou du Parc National, comme chemin sensible.

Pour en savoir plus sur ce partenariat avec le GMEM, cliquez ici.

  • Balade sonore: Ecouter: se frayer un horizon
    Jeudi 6 août 2020 de 18h à 19h30.
    En savoir plus

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Région Sud.